La santé : notre bien commun !

Le service public de santé est notre bien commun essentiel. Il doit être accessible à toutes et tous quelle que soit notre situation, financière ou géographique.
La fermeture de l’hôpital Robert Picqué à Villenave-d’Ornon est un renoncement à garder un service public de qualité et de proximité pour d’opaques calculs comptables.
Aujourd'hui, sous prétexte de l'intérêt général Bordeaux Métropole entend modifier le PLU pour détruire un bâtiment classé et mener à bien ce projet au coût exorbitant.
Au contraire ce projet va à l'encontre de l'intérêt général et je me suis emparé de ce sujet bien avant mon élection en 2017, avec les collectifs de défense de l'hôpital.
A peine trois jours après mon élection je demandais lors d’une réunion publique que le dossier soit accessible.
Cela aurait dû réjouir les promoteurs de ce projet tant il était présenté comme un progrès et une amélioration pour la population de tout le secteur.
Pourtant il aura fallu plusieurs mois de bataille pour obtenir les documents signés entre les différentes parties prenantes, notamment la convention signée en 2012 !

Notre santé n’est pas une charge !

C’est un investissement pour la population dans son ensemble. Notre système de santé est un choix que nous avons fait en commun, le choix le moins cher et le plus efficace. Il est sous la responsabilité des ministères, pas des banques.

Des spécialités du corps médical vont être supprimées !

La fermeture de l’hôpital R.Picqué va se faire en supprimant des spécialités, en en transférant d’autres vers la clinique privée Bagatelle. L’opération dans son ensemble repose sur un budget de 90 millions d’euros que nos impôts vont financer à hauteur d’au moins 30 millions d’euros !

On paye, On paye

On paye pour donner à une structure privée le monopole de nous soigner (il n’y aura pas d’alternative) et d’encaisser une deuxième fois notre argent avec les remboursements des soins, voire les dépassements d’honoraires futurs.

Privatiser
Ils ne connaissent que ce mot !

Au delà de cette privatisation des soins le futur complexe censé rentrer sur les 6 hectares de la MSP Bagatelle (au lieu de 25 hectares du site de Robert Picqué) pose de nombreux problèmes :

Un urbanisme délirant et destructeur du patrimoine et de la nature

La révision du PLU afin d'obtenir la démolition d'un bâtiment historique entrant dans la protection du patrimoine.
Avec un projet de 240 logements sur le site, obligeant à une révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme) et qui impactera les riverains dans un large rayon.
La destruction du patrimoine paysager par l’abattage des nombreux arbres qui faisaient la beauté du site et permettent de lutter contre les îlots de chaleur.

Une circulation folle

Déjà très problématique route de Toulouse et qui va s’aggraver au regard des aménagements routiers projetés et de l’augmentation démographique importante sur Bègles, Villenave-d’Ornon et Talence.

Un accès incroyablement difficile

Pour les patients et leurs familles notamment avec l’absence de possibilités de stationnement en nombre suffisant, et un temps de trajet augmenté du fait de la congestion des accès. Or quand il est question d’urgence chaque minute compte. Et que dire de la suppression de l’Héliport pour les cas les plus graves.


Du 23 avril au 24 mai, une enquête publique à lieu !
Faites entendre votre voix !


Il est possible de choisir d’autres solutions en gardant les activités sur le site actuel modernisé, en pérennisant la coopération entre Robert Picqué et la MSP Bagatelle.
Le ministère des armées souhaite se désengager pour des raisons budgétaires.
Qu’à cela ne tienne, le ministère de la Santé peut reprendre à son compte le site pour notre bénéfice à tous.
La question du foncier n’est pas anodine, elle motive sans doute beaucoup d’élu.e.s à voir d’un bon œil cette fermeture.
25 hectares pour des opérations immobilières en pleine Métropole, ça éteint rapidement toutes envies de contestations !
Pour décider de l’avenir vous êtes les mieux placés, parce que c’est vous qui aller vivre ici, y travailler parfois, vous y faire soigner sans aucun doute !


Faites entendre votre voix !

1. Une initiative de votation citoyenne

En répondant à la question suivante :
Êtes vous favorable au maintien de l’hôpital Robert Picqué afin de conserver un service public de qualité et de proximité ?



Note : La votation en ligne est accessible uniquement aux résidents de la 3ème circonscription de Gironde (Bègles, Bordeaux Sud, Talence, Villenave-d'Ornon)
Pour les non-résidents de ce secteur, nous avons besoin de votre avis précieux, nous vous invitons à vous rendre au point 2.


2. En participant à l'enquête publique

En déposant directement une contribution à l’enquête publique ouverte du 23 avril au 24 mai afin de donner votre avis sur la modification du PLU actuel pour permettre la démolition du bâtiment principal classé de Bagatelle.

3. Soutenez nous financièrement

Organiser la votation a un coût, vos dons sont plus que bienvenus, merci d'avance.


Répondre à la question par OUI ou NON


Êtes vous favorable au maintien de l’hôpital Robert Picqué afin de conserver un service public de qualité et de proximité ?


Pour voter, merci de vous équiper de votre mobile et de saisir votre numéro de mobile dans le champ ci-dessous. Celui-ci n'est ni enregistré ni conservé à aucun moment que ce soit !
RAPPEL : La votation en ligne est accessible uniquement aux résidents de la 3ème circonscription de Gironde (Bègles, Bordeaux Sud, Talence, Villenave-d'Ornon)

Les soutiens